Oracle fait mieux qu’attendu au 1T grâce au « cloud » mais ses prévisions déçoivent.

Oracle, groupe informatique spécialisé dans les logiciels et services aux  entreprises, a annoncé jeudi des résultats supérieurs aux attentes au premier trimestre de son exercice décalé grâce à ses activités de « cloud » mais ses prévisions ont déçu les investisseurs, faisant chuter le titre.

Lors de la période couvrant les mois de juin à août, premier trimestre de son exercice décalé 2018, le bénéfice net a augmenté sur un an de 21% à 2,2 milliards de dollars pour un chiffre d’affaires de 9,2 milliards (+7%, +6% à taux de change constant), selon un communiqué.

Référence en Amérique du Nord, le bénéfice par action ajusté des éléments exceptionnels est ressorti à 62 cents, contre 60 attendus en moyenne par les analystes. Quant au chiffre d’affaires, ils attendaient 9 milliards.

C’est une nouvelle fois l’activité de services en ligne dématérialisés, le « cloud », qui a poussé les performances du groupe américain: le chiffre d’affaires de ces activités a bondi de 51% à 1,5 milliard de dollars.

Ces éléments sont en ligne voire supérieurs aux propres attentes du groupe, qui anticipait 61 cents de bénéfice ajusté et une hausse du c.a. située entre 4 et 6% à taux de change constant.

« L’hyper-croissance soutenue de notre activité +cloud+ continue de tirer le chiffre d’affaires et les bénéfices du groupe toujours plus haut », s’est réjouie la directrice générale du groupe Safra Catz, citée dans le communiqué. « Oracle est bien parti pour un démarrage très, très fort pour l’exercice » qui s’ouvre, a-t-elle ajouté.

Autre élément positif, les « effets de change ont été un peu meilleurs que prévu », a-t-elle précisé lors d’une conférence téléphonique avec des analystes.

Côté perspectives pour le deuxième trimestre, Mme Catz prévoit une hausse du chiffre d’affaires total située entre 2 et 4% (taux de change constant) et entre 39 et 42% pour le seul « cloud » ainsi qu’un bénéfice ajusté par action entre 64 et 68 cents. Les analystes espèrent 68 cents en moyenne.

Dans la foulée de l’annonce de ces prévisions, le titre a nettement reculé, jusqu’à -5% environ. Vers 22H00 GMT, il perdait encore 3,6% à 50,90 dollars dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street.

« Dans quelques semaines, nous annoncerons le premier service de base de données dématérialisé complètement autonome », basé sur l’intelligence artificielle et qui « ne requiert pas d’intervention humaine », a aussi annoncé le président du groupe Larry Ellison dans le communiqué.

Lors de la conférence téléphonique, M. Ellison a aussi précisé qu’Oracle allait se concentrer sur sa croissance interne via des avancées technologiques plutôt que sur des acquisitions car « il n’y a plus personne à racheter » dans le secteur.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :