Levées de fonds & histoires de fonds …

  • Snips, start-up spécialisée dans l’intelligence artificielle qui vient de lancer une plate-forme destinée à équiper toutes sortes d’appareils connectés d’un assistant vocal, a levé 13 millions de dollars auprès de MAIF Avenir et Bpifrance, Eniac Ventures -déjà présent au capital- et K-Fund 1.

  • La start-up Rythm a levé 11 millions de dollars auprès de Xavier Niel et du fondateur de Doctissimo Laurent Alexandre – qui avaient déjà apporté 11 millions de dollars l’an dernier- , ainsi que de la Maif, afin de développer des objets connectés qui s’appuient sur la compréhension du cerveau. La société a lancé à Viva Technology son premier produit, Dreem, un bandeau connecté actif destiné à améliorer la qualité du sommeil.

  • La start-up AutoVisual, dont les algorithmes interprètent toutes les annonces automobiles en ligne pour déterminer le prix médian des modèles et aider les acheteurs y voir plus clair, a levé 1,5 million d’euros auprès du Groupe Argus, pour accélérer son développement.

  • Happydemics, une start-up spécialisée dans le sondage via applications mobiles, a levé 2 millions d’euros auprès du fonds d’investissement Starquest, du fonds Finance Innovation Technologie et de plusieurs business angels dont Frédéric Mazzella. La start-up parisienne qui compte dix collaborateurs entend recruter une dizaine de personnes avant la fin 2017, notamment pour renforcer sa plateforme de gestion des données (DMP) marketing construite à partir des réponses apportées par les mobinautes interrogés.

  • Le Hardware Club, qui a pour vocation de mettre en relation des start-up développant des produits électroniques avec des industriels et des distributeurs, a levé plus de 25 millions d’euros pour lancer un fonds institutionnel dédié au « hardware », grâce notamment au soutien du fonds French Tech Accélération (géré par Bpifrance) et du Crédit Mutuel Arkéa.

  • La Caisse des dépôts a lancé le « Fonds de Fonds Digital« , doté de près de 140 millions d’euros et géré par Bpifrance. Il a pour vocation de « détecter les nouvelles technologies et les modèles d’affaires émergents au profit des clients du groupe et des territoires français », dans les domaines de la transition numérique, de la « smart city » et dans les « fintech » et « assurtech ».

  • Le spécialiste américain de la cybersécurité Palo Alto Networks a lancé un fonds de capital-risque de 20 millions de dollars dédié à la sécurité, destiné à l’amorçage des start-up planchant sur des « applications de sécurité innovantes ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :