CLAVIER FRANÇAIS : LA FUTURE NORME EN 10 QUESTIONS-RÉPONSES.

Clavier français : la future norme en 10 questions-réponses.

 Un projet de norme volontaire proposant deux nouveaux modèles de claviers, AZERTY et BÉPO, est soumis aux commentaires de tous jusqu’au 9 juillet. Que faut-il en attendre ? Nos explications, en 10 questions-réponses.

1. Qui a décrété qu’il fallait faire évoluer le modèle de clavier AZERTY et pourquoi ?

Ce projet a débuté en 2015 à la demande du ministère de la Culture, et plus précisément de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France. Deux raisons principales ont motivé sa demande. La première était que, contrairement à beaucoup de voisins européens, la France ne dispose pas, aujourd’hui, d’une norme organisant les touches sur le clavier utilisé sur les matériels informatiques habituels. En résulte une certaine diversité des modèles proposés sur le marché français : selon le système d’exploitation et selon le fabricant du clavier, certaines touches ne sont pas disposées au même endroit, ou alors, ne sont pas disponibles.

 

2. Quels sont les bénéfices attendus pour l’utilisateur ?

L’objectif est de limiter les difficultés dactylographiques actuelles, telles que l’usage des caractères accentués, en particulier des caractères accentués en majuscule, l’usage des « doubles chevrons », ainsi que l’usage des deux ligatures du français que sont les « æ » (e dans l’a) et « œ » (e dans l’o) et leurs équivalents en capitales « Æ » et « Œ », pour n’en citer que les plus récurrentes. La norme a pour objectif de proposer des solutions pour écrire en français correctement avec un clavier commercialisé en France.

 

3. Qui conduit ce projet ?

Ce projet a été confié à AFNOR, l’organisme spécialiste des normes volontaires en France. Son rôle a été de constituer une commission en sollicitant des parties prenantes au sujet (liste accessible ici) et de susciter des contributions actives. Cofinancé par celles et ceux qui écrivent la norme, en l’occurrence le ministère de la Culture et d’autres membres de la commissions, ce projet itératif a abouti à deux proposition de modèles de claviers, décrits dans un projet de norme volontaire, aujourd’hui ouvert aux commentaires de tous.

 

4. S’agit-il d’une loi, d’une réglementation ?

Non, il s’agit d’une norme d’application volontaire. Elle sera d’application optionnelle. À sa publication fin 2017, la norme volontaire sera mise à la disposition de tous et notamment des fabricants, mais aussi des donneurs d’ordres que sont les entreprises et les administrations. Ces dernières pourront, lors d’appels d’offres, signaler à leurs fournisseurs que respecter la norme est une condition. Les fabricants pourront aussi décider de conformer leurs claviers à la norme, s’ils jugent que les consommateurs le souhaitent.

 

5. La norme propose deux modèles, AZERTY et BÉPO : pourquoi ?

Les membres de la commission de normalisation ont souhaité proposer ces deux modèles, tout simplement parce qu’ils répondent à des usages différents et majoritaires en France. Autrement dit, ils n’ont pas souhaité définir un seul modèle de clavier, car les pratiques sont plurielles. Le premier modèle proposé est une version améliorée de l’AZERTY. Les 26 lettres de l’alphabet et les chiffres ne changent pas de place, contrairement à certains autres signes tels que certaines voyelles accentuées, l’arobase, les accolades…. Le deuxième est une version également améliorée du modèle BÉPO, un modèle moins connu du grand public, mais très utilisé par une communauté militante de l’ergonomie du clavier.

 

6. Pourquoi ne pas passer à QWERTY ? QWERTZ ? Avez-vous pensé aux codeurs ? Aux “gamers” ?

Les modèles QWERTY dit “Canadien multilingue standard”, QWERTZ de Suisse romande, ou d’autres présentent des avantages y compris pour la saisie du français et sont utilisés par une minorité d’utilisateurs en France. Toutefois, il existe aussi une forte demande pour ne pas trop s’éloigner du modèle de clavier traditionnel AZERTY. Il est tout à fait possible de modifier celui-ci pour qu’il offre aux utilisateurs de France un niveau de service élevé.

Les modèles de clavier proposés sont généralistes. Ils prennent en compte une vaste gamme de besoins qui vont de la saisie de texte en français aux usages internationaux, en passant par les textes scientifiques, les codes informatiques, les réseaux sociaux. Mais un clavier généraliste ne répond pas forcément à tous les besoins spécialisés. Les personnes souhaitant développer un clavier adapté à leurs besoins peuvent s’appuyer sur les recommandations de l’annexe D du projet de norme.

 

7. Faut-il choisir entre AZERTY et BÉPO ?

L’enquête publique vise à recueillir des améliorations pour les projets AZERTY et BÉPO, et non de voter pour l’un ou pour l’autre. AFNOR réalise des enquêtes publiques pour toutes les normes volontaires, dans la continuité du travail réalisé en commission de normalisation. Le but est d’élargir la réflexion engagée et de bénéficier d’apports extérieurs de la part de personnes qui n’ont pu participer au projet jusqu’alors.

 

8. Où peut-on voir les projets de claviers proposés et faire des commentaires ?

Nous demandons aux internautes de se connecter ici : https://bit.ly/clavierfrançais. Tous les commentaires seront étudiés par la commission de normalisation.

 

Clavier AZERTY amélioré :

clavier_azerty

Clavier BEPO amélioré :

clavier_bepo

9. Pourquoi faut-il s’inscrire pour découvrir le projet de texte ?

Une inscription, avec une simple adresse électronique, est nécessaire pour découvrir le texte et le commenter. Ceci permet au chef de projet AFNOR d’inviter ensuite tous les contributeurs à la réunion de dépouillement, prévue le 12 juillet.

 

10. Les claviers non conformes à la norme seront-ils obsolètes ?

Pas du tout. Les consommateurs pourront bien heureusement conserver leurs claviers actuels s’ils le souhaitent. Ils seront toujours fonctionnels. Ils pourront aussi acheter les nouveaux claviers qui devraient apparaître sur le marché, s’ils pensent qu’ils peuvent augmenter leurs capacités d’écriture.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :